Blog

Nouvelles techniques d’isolation des habitations

Vous envisagez d’effectuer des travaux d’isolation pour optimiser le confort thermique de votre habitation ? N’hésitez pas à opter pour les nouvelles techniques d’isolation et les matériaux les plus avantageux.

Nouvelles techniques d’isolation : les matériaux les plus utilisés en Belgique

Isoler sa maison convenablement est primordial pour bénéficier d’un confort thermique optimal et réduire sa consommation énergétique.

En Belgique, les nouvelles techniques d’isolation se tournent vers des matériaux tels que le polyuréthane, l’aérogel, le verre recyclé, l’isolant sous vide et les tissus usagés.

Le polyuréthane

Le polyuréthane est un matériau synthétique reconnu pour sa légèreté, sa malléabilité, sa finesse et sa faible conductivité thermique. S’il fait partie des matériaux isolants les plus utilisés en Belgique, c’est parce que c’est un isolant performant, résistant et très pratique.

Les panneaux isolants en polyuréthane (PUR) sont très fins et pèsent cinq fois moins que les autres isolants. Non seulement ils sont faciles à transporter, mais ils sont aussi faciles à poser. De plus, il n’est plus nécessaire de renforcer au préalable la structure de votre toit.

Le polyuréthane est généralement utilisé sous forme de panneaux isolants ou de mousse isolante, et il est adapté aussi bien à l’isolation intérieure qu’extérieure. Pour information, la mousse polyuréthane est surtout utilisée pour les zones difficiles d’accès.

L’aérogel

Issu de la nanotechnologie, l’aérogel est un matériau liquide composé à 99,8 % d’air. Sa particularité réside dans le fait qu’il a l’aspect d’un gel transparent, alors qu’il ressemble à un polystyrène au toucher.

En matière d’isolation, ce matériau est réputé pour sa faible conductivité thermique, sa légèreté, sa souplesse et sa résistance à la chaleur. En effet, il peut supporter une température de plus de 200 °C et peut arrêter toute forme de transmission de chaleur (convection, radiation, conduction). Sachez que l’aérogel est à la fois un bon isolant thermique et phonique.

L’isolant sous vide

L’isolant sous vide est apprécié pour son exceptionnelle conductivité thermique. En effet, son indice de conductivité thermique est 8 fois moins élevé que celui de la laine de verre. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce matériau est un des plus performants du marché.

Les panneaux d’isolants sous vide sont composés d’une poudre de silice amorphe, pressée en plaques, enveloppée dans un film en polyester et mise sous vide. Ils sont surtout adaptés à l’isolation intérieure. Hormis leur haute performance technique, ce sont également d’excellents isolants acoustiques.

Les tissus usagés

Les isolants thermiques fabriqués à partir de tissus usagés (vieux vêtements ou chutes de tissus recyclés) sont de plus en plus utilisés actuellement. C’est notamment le cas de la laine de coton, qui est à la fois un bon isolant thermique et acoustique. Son plus grand avantage réside dans le fait qu’elle est hygro-régulatrice, souple et écologique.

En outre, c’est un excellent régulateur thermique. En effet, la laine de coton régule l’humidité et élimine les ponts thermiques, tout en luttant contre la pénétration d’air froid en hiver et d’air chaud en été.

Le verre recyclé

Les isolants composés de verre recyclé sont également très utilisés en Belgique, à l’instar du verre cellulaire. Celui-ci est conçu à partir de sable et de débris de verre recyclés, auxquels sont ajoutés des composants tels que l’oxyde de fer, le sulfate de sodium, l’oxyde de manganèse, le feldspath, le nitrate de sodium et le noir de carbone.

L’isolant en verre cellulaire est un excellent isolant thermo-acoustique. Particulièrement résistant et hermétique, il est adapté aussi bien à l’isolation intérieure qu’extérieure, à l’instar du polyuréthane.

Nouvelles techniques d’isolation : les primes accordées en Belgique

Au cas où vous ne le savez pas, des primes peuvent être accordées pour l’isolation des murs, du sol et du toit en Belgique. Les conditions diffèrent cependant à Bruxelles et en Wallonie.

Primes Habitation en Wallonie

En Région wallonne, on parle de primes Habitation. Plusieurs conditions sont requises pour en bénéficier :

  • Travaux d’isolation effectués par un entrepreneur inscrit à la BCE (Banque-Carrefour des Entreprises)
  • Audit énergétique réalisé sous forme de bouquets
  • Audit effectué par un auditeur agréé
  • Coefficient d’isolation d’au moins 0,2W/m²K pour le toit ; de 0,24W/m²K pour les murs et de 0,24W/m²K pour le sol

Primes Énergies à Bruxelles

À Bruxelles, on parle de primes Énergies, plus précisément de primes B (B1 pour l’isolation du toit, B2 pour les murs et B3 pour le sol).

Concernant les conditions requises, voici les plus importantes :

  • Coefficient de résistance thermique d’au moins 0,4W/m²K pour le toit ; de 0,35W/m²K pour les murs si les travaux sont faits par l’extérieur et de 0,2W/m²K s’ils sont faits par l’intérieur ; et de 0,2W/m²K pour le sol si les travaux sont faits par le haut et de 0,35W/m²K s’ils sont faits par le bas
  • Demande de prime uniquement possible une fois les travaux réalisés
  • Travaux réalisés par un entrepreneur inscrit à la BCE

Il est à noter que le montant des primes diffère en fonction de la catégorie de revenu du demandeur et celles-ci sont uniquement valables pour les bâtiments à rénover.

Retour
Contactez-nous
02 / 376 60 66 info@propertyone.be

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.